Nouvelles - Santé

L'OIM lance un projet pour améliorer la capacité de gestion des frontières

jeudi 1 janvier 1970

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et les principaux acteurs de la migration du Ghana Health Service (GHS), le ministère de ...

[PARI GmbH, Omron, Drive DeVilbiss Healthcare] Connaissez-Vous Les Revenus Offerts Par Le ...

jeudi 1 janvier 1970

PARI GmbH, Omron, Drive DeVilbiss Healthcare sont quelques-unes des entreprises clés de l industrie Nébuliseur. En tant que bonne source de données ...

Sommeil : un accéléromètre pour repérer les maladies psychiatriques

jeudi 1 janvier 1970

*University of Toronto, Centre for Addiction and Mental Health (CAMH), Canada. **Les participants étaient âgés de 43 à 79 ans et 56% d'entre eux ...

Lutte contre le tabagisme : la proposition choc d’élus britanniques

jeudi 1 janvier 1970

That's why I've tabled amendments to the Health and Care Bill with the aim of reducing smoking levels and to make big tobacco pay for their ...

Mises À Jour Actuelles: Méthyltestostérone Marché Analyse De La Demande Par- Impax ...

jeudi 1 janvier 1970

Mises À Jour Actuelles: Méthyltestostérone Marché Analyse De La Demande Par- Impax Laboratories, Bausch Health, Harbin Pharmaceutical Group.

Source: mediCMS.be

Pour les médecins

Vous êtes un médecin spécialiste ou un cabinet de médecins spécialistes actifs au Luxembourg?

Contactez-nous!

Je veux m'inscrire sur le site

Articles médicaux

Ne pas traiter la ménopause: quel coût pour la société ? - Abstract

juil. 15 2010

L’indice d’évaluation est le QALY (quality-adjusted life years) qui permet de chiffrer le coût monétaire de l’ensemble des mesures de santé mises en place pour gagner une année sans pathologie par rapport à l’absence de prise en charge.

A moins de 100 000$ pour un gain d’une unité de QALY, les mesures valent la peine d’être prises. A moins de 10 000$, c’est très favorable.

La dernière comparaison publiée en 2009 montre que la substitution hormonale ne coûte que 2438$ par QALY gagné si la thérapeutique est initiée durant les dix premières années après l’installation de la ménopause, soit dix fois moins qu’après 65 ans ! Le gain après 15 ans de traitement (et qui se prolonge même à 30 ans de substitution) est de 1,49 en tenant compte des incidents cardiovasculaires (affections coronaires et AVC), du cancer du colon et du sein, des fractures par ostéoporose, des embolies pulmonaires et de la mort.

Au-delà de l’aspect financier de la prise en charge de la ménopause, il intéressant de se rappeler les chiffres de mortalité lié à l’utilisation ou non des hormones de compensation. Une méta-analyse récente qui inclut les deux bras randomisés de la WHI montre une diminution de 25 % de la mortalité chez les patientes qui profitent de la « fenêtre » thérapeutique des dix premières années.