Nouvelles - Santé

EU announces record €550 million contribution to save 16 million lives from AIDS, tuberculosis and ...

samedi 24 août 2019

EU global support to health in developing countries. On top of the overall €1.3 billion contributions made to global initiatives such as the Global Fund, ...

Epidemiology Unit, Ministry of <b>Health</b>: Dengue Update, 23 August 2019

samedi 24 août 2019

Dengue update. For the year 2018, 51659 and in the month of March, 2019, 40649 suspected dengue cases were reported to the Epidemiology Unit ...

Source: mediCMS.be

Pour les médecins

Vous êtes un médecin spécialiste ou un cabinet de médecins spécialistes actifs au Luxembourg?

Contactez-nous!

Je veux m'inscrire sur le site

Articles médicaux

Le cerveau, organe malmené

avr. 06 2009

Pour communiquer, les neurones utilisent notamment le déplacement de potentiels électriques (quelques millivolts) le long de leur fibres de connexion que sont les dendrites et les axones, et elles utilisent des molécules chimiques, les neurotransmetteurs tels que l'acétylcholine, la sérotonine, ou encore la dopamine, au niveau des synapses. Tout dérangement de ce flux entraîne un dysfonctionnement, voire une dégénérescence des neurones, donc in fine du cerveau. Si la transmission des potentiels électriques se fait mal, il y a des dysfonctionnements qui se manifestent par des pathologies telles que les états psychotiques ou l'épilepsie par exemple. Si par contre l'échange des neurotransmetteurs est perturbé, il y a des dysfonctionnements qui se manifestent par des états dépressifs ou des pathologies telles que les maladies d'Alzheimer, de Parkinson, de Huntington, de Friederich, ou encore la maladie de Charcot (sclérose latérale amyotrophique). En effet, le neurone ne pouvant plus communiquer, il dépérit et meurt finalement par apoctose (mort cellulaire sans processus inflammatoire), à l'inverse de la nécrose (mort cellulaire avec inflammation). Le Luxembourg compte quelque 8.000 cas d'Alzheimer, 1.400 de Parkinson et 10 à 20 cas de Huntington". Le président de la section des sciences précise que "l'Alzheimer est une pathologie lente et progressive du cerveau, qui se manifeste par une dégénérescence neurofibrillaire avec dépôt intraneuronal de protéines Tau et dépôt extracellulaire de plaques résultant d'une agrégation de la protéine amyloïde béta (A béta). Pour l'Alzheimer ce processus se déroule dans l'hypocampe, pour la Parkinson (tremblements ou rigidité) dans le cervelet et pour l'Huntington dans le cortex cérébral."

Le professeur en chimie hétérocyclique précise qu'"actuellement seuls cinq médicaments sont autorisés à combattre la maladie d'Alzheimer, qui affecte quelque 92 millions de personnes au niveau planétaire.

Ces molécules ne combattent la maladie que de façon symptomatique, quand elle s'est déjà déclarée. Mais il y a des vaccins qui vont être commercialisés, dont le nouveau vaccin passif avec anticorps de Hoffmann-Laroche, qui devrait être en vente en 2010 et qui permettra au système immunitaire de s'attaquer aux protéines (Tau et A béta) responsables de la maladie. Car ces protéines ne sont pas attaquées par les globules blancs (leucocytes), vu que l'organisme ne s'en prend qu'aux corps étrangers. Avec le nouveau vaccin cela devrait changer. "

DDS - (apparu sûr La Voix le 24/3/2009)