Nouvelles - Santé

Apple acquiert la start-up asthmatique Tueo <b>Health</b>

vendredi 24 mai 2019

Apple a fait l'acquisition de Tueo Health, une petite entreprise en démarrage qui développe un système permettant aux parents de surveiller les ...

Apple rachète Tueo <b>Health</b>, une start-up dédiée au suivi de l&#39;asthme

vendredi 24 mai 2019

Apple continue de s'intéresser sérieusement au monde de la santé. Le fabricant a racheté Tueo Health, une start-up qui développait un système pour ...

Apple a acheté Tueo <b>Health</b>, qui développait une app de suivi de l&#39;asthme

vendredi 24 mai 2019

Tueo Health, jeune pousse qui développait une application de surveillance des symptômes de l'asthme, fait désormais partie de l'aréopage de ...

Gilbert Renaud Wednesday May 22nd 2019

vendredi 24 mai 2019

who passed away peacefully surrounded by his loving family on Wednesday, May, 22d, 2019 at Health Sciences North at the age of 88. Dear son of ...

Les femmes sont moins diagnostiquées pour un AVC mineur que les hommes

vendredi 24 mai 2019

... Dre Amy Yu, MD, co-autrice de l'étude et neurologue spécialisée dans les AVC au Sunnybrook Health Sciences Centre de l'université de Toronto.

Source: mediCMS.be

Pour les médecins

Vous êtes un médecin spécialiste ou un cabinet de médecins spécialistes actifs au Luxembourg?

Contactez-nous!

Je veux m'inscrire sur le site

Articles médicaux

Etude Oriscav Lux 2007-2008

oct. 17 2008

L’étude Oriscav-Lux (Observation des Risques et de la Santé CardioVasculaire au Luxembourg) doit (enfin) répondre à de nombreuses questions concernant la santé cardiovasculaire de la population du Grand-Duché. Elle a effectivement démarré il y a quelques mois.

On pense depuis longtemps à mener une étude des facteurs de risque cardiovasculaires au Grand- Duché. En 1989, une tentative concrète a même été entreprise,mais on a dû l’arrêter pour cause d’insuffisance de moyens. Avec l’avènement du CRP-Santé, la chose est désormais devenue possible. L’étude Oriscav-Lux est actuellement en pleine phase de recrutement et il faudra donc attendre un certain temps pour en discuter les premiers résultats,mais il reste néanmoins intéressant de voir comment on met sur pied une telle étude et où on en est aujourd’hui.

C’est le Dr Ala’a Alkerwi, formée en santé publique à Bruxelles, qui est en charge à plein temps de cette étude. Elle souligne qu’il s’agit d’une étude transversale, basée sur la population générale, financée par le ministère de la Santé et le ministère de la Recherche, réalisée en partenariat transfrontalier, avec le concours de la Société Luxembourgeoise de Cardiologie et de l’IGSS.

Objectifs

Ses objectifs sont :

  • mesurer la prévalence en population générale, décrire la tendance évolutive dans le temps des facteurs de risque cardiovasculaires modifiables en changeant son style de vie (tabagisme, consommation chronique d’alcool, sédentarité, déséquilibres alimentaires, obésité, hypertension artérielle, diabète, hypercholestérolémie, …)
  • mesurer la prévalence et l’évolution du syndrome métabolique
  • apporter une connaissance sur l’état de santé cardiovasculaire de la population du GDL
  • iidentifier les groupes à risque particulier
  • décrire l’exposition de la population à certains polluants environnementaux et analyser le lien potentiel avec les facteurs de risque cardiovasculaire
  • déterminer les facteurs de risque influençant l’apparition des maladies cardiovasculaires dans la population luxembourgeoise pour prédire le futur impact
  • soutenir les décisions politiques de prévention plus ciblée, adaptées aux besoins réels (‘evidence-based interventions’)
  • soutenir les décisions des professionnels de la santé
  • comparer l’état de santé cardiovasculaire sur le plan interrégional, européen et international.

L’étude, dont les sujets inclus seront recrutés par voie postale, portera sur un échantillon représentatif de la population entre 18 et 69 ans résidant au Grand-Duché de Luxembourg, à l’exclusion notamment des femmes enceintes, des personnes institutionnalisées, ainsi que les handicapés physiques ou mentaux. On a également écarté les personnes ne comprenant aucune des quatre langues (français, allemand, anglais et portugais) dans lesquelles a été élaboré le questionnaire de base.

L’étude comprend, outre un questionnaire sur le mode de vie et les habitudes alimentaires, une mesure de la taille, du poids, du tour de taille, du tour de hanche et de la pression artérielle. On fera ensuite une prise de sang et une analyse d’urines. Ces trois étapes reflètent en réalité l’approche Stepswise de l’OMS pour la surveillance des facteurs de risque.

L’étude a effectivement démarré le 15 octobre 2007. Un site spécial qui lui est dédié a été construit, tandis que la population a été sensibilisée à travers un communiqué de presse envoyé à tous les journaux, ainsi que via la distribution de prospectus, avec une affiche et des dépliants. Le nombre de sujets inclus devrait finalement être légèrement inférieur à 1.500.

A noter encore que le premier bilan biologique a montré chez la plupart des participants, des perturbations plus ou moins importantes.

En 2009 un rapport sera fourni aux autorités publiques sur l’état des facteurs de risque cardiovasculaire de la population luxembourgeoise. Des recommandations seront faites en 2009 sur base de ces résultats et l’étude sera renouvelée dans 5 ans pour mesurer l’efficacité des actions de prévention.